Luthier en guitare : un métier, une passion

Fabriquer une guitare, c’est très différent de faire un meuble ordinaire. La raison qui justifie cet état des choses, c’est le son qu’il faille incorporer dans l’instrument afin qu’il devienne un outil musical. À ce propos, pour le luthier en guitare, le bois et les violons, en un tout compact, permettent d’obtenir une guitare acoustique ou électrique.

Si le luthier opte pour la guitare en bois, il peut se servir de plusieurs essences de bois, entre autres, l’épicéa et ses sous-ensembles, le red cedar, le palicendre, le noyer, l’ébène, l’acajou et ses sous-ensembles. Le choix du bois peut varier selon les parties de la guitare à fabriquer. Ainsi, pour la touche, le manche, le fond et les éclisses, la table et les barrages, le bois ne sera pas systématiquement le même. En plus, une exigence sur le sens de la coupe du bois s’impose selon les parties à modeler. Aussi, il est important de bien sécher le bois. D’autres essences de bois peuvent être utilisées au cas où celles suscitées deviennent rares où coutent chers, suite au déboisement contrôlé.

En France, les luthiers sont des entrepreneurs indépendants, qui ne doivent leur survie et leur succès qu’aux bons soins des musiciens. Ainsi, lorsqu’un musicien vient à être satisfait du travail fournit, il fait le marketing de proximité du luthier en question. Il faut noter que c’est un métier qui exige un esprit de créativité poussé. Étant donné que les exigences du produit varient d’un musicien à un autre. Elle exige aussi une bonne capacité de distinction du matériel à utiliser. Quand il s’agit du bois, les aptitudes à discerner le bois approprié et les valeurs sonores de celui-ci sont cruciales, mais il faut aussi comprendre l’intéraction des différents types de cordes de guitare, une corde phosphore bronze qui va sonner plus métallique et une corde de guitare folk en soie qui va donner un son chaud.

Un luthier doit obligatoirement jouir d’une solide oreille musicale. Ce don, qui peut s’acquérir, permet au luthier de produire de bons sons et des sons exacts : tout ce que le luthier musical produit vise un seul but, celui de parfaire le son à fournir à ses clients. Il doit aussi affectionner le travail qu’exige le bois, pour être transformé en guitare, et surtout, il doit être à même de pratiquer un instrument à cordes pincées.

Si l’exercice du métier exige un professionnalisme avéré, il faut relever que la formation ne dure que deux ans après l’obtention d’un CAP. Pour passer technicien en facture instrumentale option guitare, deux autres années sont exigées.